La construction d'une route digue

Une route digue pour améliorer les déplacements

 

Le territoire sur lequel sont implantés les 5 villages du fokontany d’Antohibe est séparé par une rizière, qui, avant la construction de la digue, isolait une zone rurale étendue.

Cette route digue s’avérait indispensable pour désenclaver cette région et faciliter les déplacements des personnes et des marchandises :

avant la digue ...

 

1-  disséminés dans plusieurs villages les jeunes enfants de la maternelle et du primaire, devaient traverser les diguettes pour se rendre à l’école, ce qui entraînait de l’absentéisme en période de pluie à cause du sol glissant et dangereux

2- plusieurs élèves des lycées d’Ambohidratrimo parcouraient plusieurs kilomètres à pieds faute de transport en commun ce qui provoquait aussi de l’absentéisme et des abandons

3-  les agriculteurs étaient obligés de faire un grand détour avec leurs charrettes ou leurs bicyclettes pour aller vendre leurs produits au marché

4-  Il y avait des difficultés pour rejoindre les départs de bus en direction de la capitale, et d’une manière générale pour effectuer des déplacements.

Pour rendre possible la réalisation de la digue, 14 propriétaires ont fait don à la commune des parcelles de  terrain dans la rizière comprises dans son tracé et sur les voies d’accès.

Suite à une étude approfondie, elle a été construite fin 2013, entièrement manuellement en utilisant les savoir-faire des agriculteurs locaux pour travailler la terre.

Différents ouvrages assurent la libre circulation de l’eau. Ses pentes ont été renforcées avec la plantation de vétiver.

Un chemin a été réservé à la circulation des piétons. Sa forme parabolique évite les vitesses excessives.

En plus d’être largement utilisée par les riverains habituels, une ligne de bus a été créée pour faciliter les déplacements. Selon la commune, la route digue bénéficie à environ 12000 personnes.

© Niko-M-M-