1/17

Focus

Le Film :

"BIENVENUE À L'ÉCO-VILLAGE DE TSARATÀNANA"

est maintenant visible sur notre site! ( voir ci dessous)

TSARATÀNANA (« Joli Village ») est l’un des premiers éco-village de Madagascar réalisé avec des familles pauvres. Sa construction a commencé il y a maintenant 9 ans sur un terrain complétement aride donné par une commune. Il est aujourd’hui un îlot de verdure où il fait bon vivre pour 17 familles (75 habitants au total) grâce à la régénération de la terre, au reboisement, aux cultures maraîchères et au fonctionnement écologique. 

 

Partie de l’idée que l’homme doit être au centre de tout projet de développement, l’association YOCONTIGO ESPÉRANCE Solidarité Internationale a travaillé à sa réalisation en considérant ses bénéficiaires comme des acteurs à part entière dans la conquête de leur autonomie :

par le travail, grâce à de nombreuses formations, par l’apprentissage de la gouvernance participative avec des élections de représentants des habitants et la mise en place d’un comité villageois, mais aussi au travers de la santé, de l’éducation, de l’accès à la culture et aux loisirs .

Au travers de ce film, les habitants présentent avec fierté leur village, comme ils le font pour les visiteurs de plus en plus nombreux en expliquant à la fois son histoire, son fonctionnement basé sur le « faire avec », la solidarité et le travail, ses multiples activités économiques respectueuses de l’environnement assurant l’indépendance à chacun, ses principes écologiques mais aussi l’école publique construite dans le cadre du projet global et qui accueille plus de 200 enfants issus de 12 villages différents.

La population locale est au bénéfice des infrastructures et des différentes activités réalisées dans le village.

 

C’est un message positif en provenance d’un des pays les plus pauvres du monde ; une expérience modeste mais concrète.

Film de 30 mn

 

Production

YOCONTIGO ESPÉRANCE S.I

 

Réalisation – montage – prises de vues

Dahery RAZAKA RAFENOMANANA

Marc RAFITOSON

 

Conception :

Joaquim et Anne MIRANDA

 

Dialogues :

FAMILLES DE TSARATÀNANA

pour vous procurer ce film en DVD full HD, vous pouvez laisser un message dans la rubrique "nous contacter"

A lire aussi

2006
2005
2006
2006
2006
2007

INDE 2005

 

en 2005, après une longue carrière en France consacrée à la réinsertion sociale et professionnelle de jeunes adultes, Joaquim et Anne Miranda décident de mettre leurs compétences au service des plus pauvres ailleurs dans le monde.

 

Plus d'informations : ici

CONSTRUCTION D’UN DISPENSAIRE

 

Lors de notre première visite à Madagascar en 2004, nous avons eu le sentiment que nous y reviendrions souvent alors que rien à l’époque ne pouvait nous le faire penser.

 

Et même lorsque nous y sommes retournés en 2006 à la demande de l’AMF (Action Missionnaire pour la Francophonie) nous ignorions que c’était là, le début d’une grande aventure.

 

La mission avec cette association était de finaliser les travaux de construction d’un dispensaire, de réaliser ses procédures de fonctionnement et de mettre en place le dossier de demande d’agrément au Ministère de la santé malgache.

 

Durant le chantier la plupart des ouvriers ont bénéficié de formations leur permettant d’améliorer leurs compétences dans les métiers du bâtiment.

 

C’est en voyant leurs misérables conditions de vie à cause bien souvent d’emplois précaires, de faibles rémunérations et de manque de formation qu’est né peu à peu le projet qui est devenu « Une Famille, Un Toit » et plus tard « Tsaratànana ».

 

Plus d'informations : ici

"TSARATÀNANA : LA GENESE"

 

De janvier à avril : Réalisation d’une enquête de terrain dans le cadre du projet « Une Famille, Un Toit » qui deviendra l’Éco Village de Tsaratànana à Madagascar

 

et formation/création de micros entreprises avec une aide au démarrage pour 14 femmes et 1 homme.

 

1er août 2007 : lancement du projet « Une Famille, Un Toit » dans le fokontany d’Antohibe, commune d’Ambohidratrimo à Madagascar

 

Plus d'informations : ici

Montrer l’exemple

n’est pas le meilleur moyen de convaincre,

c’est le seul.

Ghandi

"

"

  • YouTube Social  Icon

"TONGA SOA ETO AMIN'NY ECO-VILLAGE DE TSARATÀNANA

 

(descriptif du film dans le focus)

MARS 2013 : PROJET CONJOINT ENTRE L'ÉCOLE PRIMAIRE DU TOUR DE VILLE DE SOISSONS (F) et L'EPP de TSARATÀNANA (MAD.)

Les enfants des 2 hémisphères se découvrent, se questionnent et chantent ensemble la chanson "FRONTIÈRES" de Yannick Noah aux paroles si universelles . 

Film réalisé par Catherine Culem ( images Yocontigo pour Madagascar et école du Tour de Ville pour Soissons)

Rentrée des classes 2011

 

Première rentrée des classes à Tsaratànana, pour les éléves de maternelle, Cp et CE1. 

TSARATANANA 5 ans plus tard

 

L'Eco-village de "Tsaratànana" à Ambohidratrimo ( Madagascar) a  5 ans. D'un désert, il est devenu un véritable lieu de vie.

TSARATANANA, une aventure inoubliable !

 

Les travaux se sont poursuivis et la vie s’est organisée dans l'Eco-village de Tsaratànana. De nouvelles constructions voient le jour : ce sont les bâtiments de l’école primaire publique d’Antohibe destinée à tous les écoliers des environs ....

TSARATANANA du 1er août  au 13 octobre 2007

 

C’est le début d’une aventure extraordinaire et sans doute utopique pour beaucoup ; construire un village sur un terrain aride. Le défi est de taille mais il est relevé grâce au travail et à l’implication de tous. Cinq maisons sont construites, les jardins sont en place pour les premières productions ...

le rêve est en marche !!!

CAP ESPÉRANCE, projet « Une Famille, Un Toit » 1er trimestre 2007

 

Le montage relate l’enquête menée pour le montage du  projet « Une Famille, Un Toit » destiné à des familles très pauvres.

Dans le même temps, 14 femmes et 1 homme reçoivent une formation et un micro crédit  pour leur permettre de créer des petites activités économiques...

Galerie de photos

MADAGASCAR

 

L’éco-village de TSARATÀNANA se trouve à MADAGASCAR au centre du pays, dans la Province d’Antananarivo et la Région Analamanga à 15 Kms à l’Ouest du centre d’Antananarivo, la capitale, dans la commune d’Ambohidratrimo .

 

Selon un rapport du FMI de 2015 :

La pauvreté est généralisée à Madagascar. La majorité de la population est extrêmement pauvre et a à peine de quoi se nourrir :

- environ 62 % de la population vit sous le seuil de pauvreté extrême alimentaire, c'est-à-dire avec un revenu inférieur au coût de la consommation de 2 100 calories par jour

- trois personnes sur quatre vivent en deçà du seuil de pauvreté absolue

- plus de 90 % de la population vit avec au plus 2 dollars US par jour, soit à peu près la même proportion qu’au Congo RDC, au Libéria et au Burundi, trois pays qui sortent d’une guerre civile.

Ces chiffres confirment que Madagascar est devenue l’un des pays les plus pauvres du monde. On constate que la pauvreté s’est aggravée entre 2001 et 2010.

Contacts

Siège social de l'association :

5, rue Charles Demonchy
(F) 60200 COMPIEGNE

​Présidente de l'Association :
France-Lise BELMANT ROSSIGNOL
(00 33) 6 09 44 47 66

Chefs de projets - Ingénierie :
Joaquim et Anne MIRANDA


France : (00 33) 6 82 19 30 45
Madagascar : (00 261) 34 01 616 40
mail: mission-yocontigo@hotmail.fr

  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon